Created with Sketch.

Guillaume Tavier, du cœur à l'ouvrage

Pourrais-tu nous dire qui tu es, dans la vie de tous les jours ?

Ce n’est pas évident de se décrire soi-même, mais je dirais que je suis quelqu’un de simple, sincère, honnête. Je suis toujours à l’écoute des autres et prêt à rendre service. Je peux à la fois être solitaire, mais les contacts avec les gens sont primordiaux pour moi.

 Je suis passionné de nature et d’élevage. J’élève des moutons depuis presque 18 ans et je ne me vois pas vivre sans animaux autour de moi.

Mon actuel mandat d’échevin et mon boulot me prennent pas mal de temps, mais dès que j’en ai l’occasion, j’adore aller courir avec ma compagne, Catherine. Nous aimons particulièrement les trails pour les paysages variés qui s’offrent à nous.

Quel est ton métier ?

Je suis Agent des Forêts au Service Public de Wallonie. Après avoir fait un graduat en agronomie (finalité Forêt et Nature), j’ai travaillé dans le cadre de 2 conventions sur le succès reproducteur des Cerfs sur le massif de Saint-Hubert. J’ai ensuite travaillé au contrôle agricole pour le Service Public de Wallonie et je n’ai plus quitté l’administration. Après le contrôle agricole, j’ai rejoint durant 3 ans l’Unité Anti-Braconnage (SPW) pour arriver en mai 2014 sur mon triage forestier à Willerzie.

Je suis actuellement responsable de +/- 832 ha de bois appartenant à la commune de Gedinne.

Quelle est ton histoire avec la commune et ton village ?

J’ai toujours vécu dans la commune de Wellin.  A Chanly tout d’abord, où j’ai passé toute mon enfance et ma scolarité primaire.

A 17 ans, j’ai rejoint les Saltimbanques. Je suis resté près de 10 ans dans le groupe, avec plusieurs années en tant que Président. C’était un groupe extraordinaire avec des gens fantastiques. J’en garde d’excellents souvenirs et des fous rires mémorables.

A 18 ans, nous avons créé le comité de la « Jeunesse de Wellin ». Deux amis sont arrivés un soir chez mes parents en me demandant si je les suivais pour créer un groupement de jeunes… On a lancé des invitations à nos amis respectifs et on s’est vite retrouvé à une vingtaine lors de la première réunion. Il n’y avait rien pour les jeunes avant. Nous avons lancé tous ensemble une dynamique extraordinaire. Quel plaisir de voir que ce groupe persiste et de voir les activités qu’ils proposent aujourd’hui. C’est une fierté pour les membres fondateurs.

Par la suite, j’ai fait partie du comité carnaval durant 2 ans. Le boulot qu’ils font est colossal. C’est le travail d’une année qui aboutit le 2ème week-end de mars.

J’ai enfin répondu en 2013 à l’invitation de mes amis de Chanly pour relancer un comité des fêtes. Il n’y avait plus rien et le village était tout doucement en train de mourir. Aujourd’hui le comité est dynamique comme jamais avec énormément de jeunes qui participent à chaque festivité.

J’ai donc toujours été très investi dans le milieu associatif de ma commune. Il n’y a rien de plus agréable qu’un village ou une commune qui bouge. C’est pour moi primordial.

Aujourd’hui, j’habite à Wellin, dans une des plus anciennes maisons. C’était la toute première école du village. C’est une petite maison, mais on y ressent la sérénité.

Te présenter aux citoyens comme candidat, pour toi, ça représente quoi ?

J’ai eu la chance de participer aux 2 précédents scrutins et j’ai obtenu la confiance des citoyens, ça représente déjà beaucoup pour moi. Me présenter au scrutin d’octobre est pour moi la suite logique de l’investissement que j’ai toujours eu envers les autres.

J’ai toujours essayé d’aider les gens qui me sollicitaient dans la mesure du possible et j’ai à cœur de continuer d’aider les gens ou de faire avancer ma commune avec les moyens qu’on me donnera.  Je ne fais jamais de promesse que je ne peux tenir car mes 2 échevinats précédents m’ont donné l’expérience suffisante pour savoir que l’on met énormément d’énergie dans des dossiers sans toutefois arriver à satisfaire tout le monde. Qu’a cela ne tienne, je relèverai le défi avec autant d’enthousiasme si l’occasion m’est donnée aux prochaines élections.

Dans le programme, as-tu un point qui te tient particulièrement à cœur ?

J’en ai beaucoup ! Tout ce qui est dans le programme est important à mes yeux… Le développement du sport, les jeunes, les aînés, l’économie, l’environnement, …

Mais si je dois en choisir un seul, c’est la forêt. C’est l’atout principal de notre commune.  La multifonctionnalité de la forêt est un atout important pour le développement économique de notre commune avec les ventes de bois, les locations de chasses, le tourisme, …

 

 

 

Dès que j’ai un peu de temps, j’adore parcourir les superbes coins de notre commune. Balades et trails font partie de mes passe-temps favoris. Nous avons la chance d’habiter une région que bons nombres de personnes nous envient.