Created with Sketch.

Dominique Crépin, un homme de terrain

Pourrais-tu nous dire qui tu es, dans la vie de tous les jours ?

Je suis enseignant à l’école des frères à Beauraing depuis une dizaine d’années. J’avais travaillé au préalable pour l’entreprise Damilot. J’ai deux filles, de 22 ans et 19 ans.

Mon épouse provient d’Halma tout comme moi.

Quel est ton métier ?

J’ai d’abord travaillé comme maçon pendant 15 ans, en ayant appris le métier sur le tas. J’ai commencé comme manœuvre, et puis petit à petit… j’en suis arrivé à devenir chef d’équipe. Finalement, après quelques soucis de santé, j’ai eu l’opportunité de devenir enseignant. C’était un gros changement pour moi, qui étais habitué à mes collègues, et qui me suis retrouvé à poursuivre à nouveau des études pour être enseignant.

Toutefois, j’adore mon métier, cette chance de transmettre à des jeunes adultes ce qu’on m’a appris sur le terrain.

J’ai également eu l’occasion de m’investir ces dernières années dans la Commission de Développement Rural.

Quelle est ton histoire avec la commune et ton village ?

Né à Halma, j’ai eu l’opportunité de vivre la commune de plein de manières différentes : j’ai joué au foot à Wellin, j’ai été roi Carnaval… Je me suis toujours plu à Wellin, même si maintenant je ne joue plus du tout au football et que je suis maintenant un « crack » à vélo. 

Tous les mercredis et dimanches, nous partons en balade. Ca m’a permis de perdre 20 kilos grâce au sport. Le club me permet de me retrouver avec les copains, de profiter de nos jolis paysages. On traverse nos bois, où je vais également à la chasse…

Te présenter aux citoyens comme candidat, pour toi, ça représente quoi ?

J’ai toujours été investi dans des comités, (comité des fêtes d’Halma, par exemple). Etre proche des concitoyens, porter leurs voix, échanger nos expériences, nos vécus. Je pense que j’ai des choses à apporter pour construire notre commune.

Dans le programme, as-tu un point qui te tient particulièrement à coeur ?

Le tourisme et la nature ! Permettre à chacun de vivre la commune à son rythme : à vélo, à pied. Que l’on donne à tous l’opportunité de respirer

 

 

 

J’ai choisi une photo d’une de mes courses à vélo en contre la montre. On démarrait à Jemelle, et le parcours durant ses 50kms passait dans notre commune. Je l’ai partagée avec mon ami Marcel.